Libertin ?

Liberté à 40 ans

5 juin, 2007

La caresse vaginale

Classé dans : Libertinage, Polysexualité, Echangisme — libertin78 @ 21:50

09.jpg

La caresse vaginale est la caresse du vagin.

Prodiguée par l’homme à la femme, elle est très intime.

Il faut une grande confiance, beaucoup d’amour et une belle complicité pour s’abandonner dans le plaisir et recevoir ces caresses avec le plus grand bonheur.

 

 Les moyens de la caresse vaginale

Il existe différents moyens d’offrir à sa partenaire ces caresses:

  • 1. La pénétration douce et lente d’un, puis de plusieurs doigts, du partenaire.

Les doigts explorent et « voyagent » à l’intérieur du conduit vaginal avec une infinie douceur. Ces caresses procurent d’innombrables sensations toutes aussi fabuleuses et variées les unes que les autres. Lorsque l’homme franchit délicatement le seuil du « mystère » vaginal, il pénètre dans un univers intime, chaud, humide. Il découvre peu à peu de fabuleuses transformations internes. Au fur et à mesure des caresses, le corps de la femme est parcouru de multiples et agréables petits frissons.

A d’autres moments les caresses provoquent des réflexes qui cambrent délicieusement ses reins. La femme alors sent son corps se détendre, s’ouvrir. Elle s’abandonne dans une totale confiance à l’autre. Elle se livre totalement au plaisir qui, au fur et à mesure, la gagne toute entière.

Les culs-de-sac du vagin sont des renfoncements du vagin sur les côtés du col de l’utérus. Ils se dilatent. lL col de l’utérus, gonfle, s’ouvre légèrement. Les muscles circulaires se contractent et les muscles du périnée, à l’orifice, se resserrent. (Lors de la pénétration du pénis, ces contractions stimulent la base du gland).

Une telle jouissance provoque souvent des larmes de bonheur. Il s’ajoute un autre plaisir à ces caresses. Quand elles sont prodiguées par celui que l’on aime, l’intimité et l’échange, dans ces moments, sont plus intenses.

  • 2. La pénétration du pénis en érection ou phallus.

Si le partenaire arrive à tenir suffisamment longtemps sans éjaculation, ces caresses procurent à la femme, autant de plaisir que celles des doigts. Bien qu’il y ait moins de possibilités au pénis de se mouvoir à l’intérieur du vagin, l’amant peut diversifier ses caresses. Il peut modérer la profondeur. Il peut aussi modifier la direction de son pénis, en déplaçant son bassin, d’avant en arrière, ou de gauche à droite.

Il sera donné pourtant un conseil: c’est de laisser faire son imagination. Si l’amant souhaite, par ses caresses, offrir tout son amour, il donnera incontestablement à sa partenaire de grandes et d’authentiques jouissances.

La chaleur du pénis, comme la douceur de sa peau, caressent les parois du vagin. Sa gaine se resserre pour stimuler la base du phallus et maintenir son érection. Le gland, gonflé et lisse, se promene d’avant en arrière, et, s’appuyant de temps à autre sur le dôme de l’utérus, il procure à la femme un plaisir intense. J’irai jusqu’à dire « sublime ».

  • 3. Les caresses vaginales par la langue.

Cunnilingus. Bien que ne pouvant aller très loin dans l’orifice vaginal, la langue peut caresser les abords et pénétrer légèrement. La langue peut, par des va-et-vient furtifs ou par lapements, venir caresser l’orifice vaginal. Ces caresses sont également très agréables pour la femme.

Toutes ces caresses sont, pour les deux amants, un grand moment de bonheur:

  • Partager une joie c’est la multiplier.
  • Partager un plaisir c’est le grandir.

3 réponses à “La caresse vaginale”

  1. Nicodème dit :

    Il faut mettre plutot des images vidéo

  2. BIZIMANA François dit :

    je veux des informations en rapport avec la caresse et une fille experte en la matière

Laisser un commentaire

 

LUCIE2342 |
sexynenette hummm |
grosses queues |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SEX BLOG
| LE MAGNETISME CURATIF
| achat par le web trop cool